Catégories
Fantôme

Le ministère fantôme de l’Écologie

L’institut Brunoy crée un « ministère fantôme de l’Écologie » et reprend ainsi la tradition anglo-saxonne des cabinets fantômes (shadow cabinet) : celle d’une équipe alternative au gouvernement, qui mène une veille et qui critique l’action de l’équipe officielle.

Toutefois, et contrairement à ce qui se passe dans les pays du système du Commonwealth, ce ministère fantôme n’est pas dirigé par un parti politique concurrent à celui en place. Il vise à faire entendre une autre voix dans l’écologie, mais ni celle du gouvernement, ni celle de la gauche anti-républicaine ou de ses alliés, ni celle d’aucun parti en particulier. Comme le propose l’institut, il défend une écologie des solutions.

Le ministère fantôme de l’Écologie est donc le nom d’un projet d’analyse critique de l’action gouvernementale. Il fera appel aux membres du Conseil de l’Institut pour rassembler les contre-expertises nécessaires à son action.

Une réponse sur « Le ministère fantôme de l’Écologie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.